Connaissez-vous le Danemark ?

Le royaume du Danemark est une monarchie constitutionnelle comptant en 2021 une population de 5,8 millions d’habitants. Nous avons parcouru le Danemark du Sud au Nord à vélo début septembre 2022, et nous avons fait de belles découvertes que nous voulions partager avec vous.

Cyclabilité

Depuis le début de notre périple, tout le monde nous dit qu’à vélo au Danemark, on va se régaler !

« Ce pays est fait pour les vélos ! »

Soit on n’a pas prit les bonnes routes, soit notre expérience en Hollande a altéré notre jugement. Il y a bel et bien de nombreuses pistes cyclables au Danemark, mais selon les endroits elles ne sont pas très bien entretenues et nous nous sommes souvent retrouvés à ne plus avoir de piste à la fin d’une route – coupure de réseau cyclable – et à rejoindre le traffic automobile. On s’attendait à une cyclabilité similaire à celle de la Hollande. Il n’en fut rien. Nous ne remettons pas en cause la notoriété cyclable du pays, loin de là, parce qu’on ne pourra pas prétendre avoir parcouru la totalité du pays. Aussi, nous nous sommes assez peu rendu dans les grandes villes qui peuvent contrebalancer ce jugement. Nous comptons découvrir Copenhague dans un peu plus de 1 mois et demi. Cependant, si la cyclabilité rime avec de grandes pistes cyclables le long de gros axes routiers, nous avons moins apprécié l’expérience que ce qu’on nous avait promis.

Sources : https://www.cycletourer.co.uk/cycletouring/denmark.shtml

Des Shelters pour une nuit dehors

L’une des plus belles découvertes que nous avons faite au Danemark c’est sans hésiter les Shelters. Ce sont de petits abris en bois ouverts d’un côté. Ils sont généralement accompagnés d’un foyer pour faire un feu et se réchauffer un peu. Mis à disposition (très souvent) gratuitement par les municipalités, ces abris sont répertoriés sur une application du même nom : Shelter. Il est possible de réserver ces lieux – ce qui est conseillé en période estivale – car ils sont très prisés. Si ce sont des abris qui, selon nous, sont d’avantage destinés à des voyageurs en mal de logement, les danoises et les danois aiment à y passer du temps également.

À l’abri du vent, au chaud au coin du feu, l’expérience est unique bien que répétée (presque tous les soirs pour nous). Vous allez nous dire que ça ressemble à nos refuges de montagne en France. Oui mais… au Danemark il y en a quasiment sur tout le territoire (pas seulement en forêt ou en montagne) ce qui rend les nuits en refuge beaucoup plus excitantes. C’est aussi rassurant, quand on voyage, de savoir que l’on va pouvoir trouver un abri pour se protéger de la pluie et du vent le temps d’une nuit sans devoir monter la tente n’importe où.

Plusieurs types d’abris sont mentionnés sur l’application, vous trouverez ici les explications : https://naturstyrelsen.dk/naturoplevelser/overnatning/

Un pays vallonné

Vous allez rire, j’étais persuadée que le Danemark était un pays plat, comme la Hollande. Que nous allions traverser la pays à la vitesse de l’éclair et qu’il n’y avait rien sinon de nombreux champs à perte de vue. Quelle erreur ! Le Danemark est plutôt très vallonné. Il est fait d’une multitude de petites collines qui donnent un relief charmant aux exploitations agricoles et prairies pour les vaches ou les moutons.

L’architecture danoise – de belles maisons, souvent vitrées sur une partie – nous a séduite et des villes à taille humaine nous ont donné envie de nous poser un peu. Alors s’il y a bien une chose que l’on retient sur la vie outdoor au Danemark c’est que les paysages sont superbes et qu’il est très pratique de dormir en nature !

Du plastique en nombre

A notre arrivée au Danemark, nous avons été étonné par le nombre de poubelles que les danois avaient chez eux, 6 contenants différents, et 6 couleurs pour les reconnaitre. De nouveau, au fil des kilomètres nous nous sommes rendu compte que le nombre de poubelles au domicile dépendait de la municipalité. Si le nombre de poubelles est important, cela ne signifie pas qu’une démarche de réduction des déchets est en cours. En effet, nous avons été stupéfaits par le suremballage des produits alimentaires en magasin ainsi que le nombre de produits en rayon dans des frigos par rapport à la France.

Les solutions de vracs étant absentes dans les grandes surfaces. Il a été plutôt difficile d’éviter de produire des déchets plastiques… Dans l’article ci dessous, le Danemark semble cependant plus en avance sur des systèmes tels que la consigne. En effet, de nombreux points de collectes des bouteilles en plastiques sont présents près les centres commerciaux et permettent de récupérer quelques couronnes danoises en échange de quelques bouteilles. Un système incitatif qui semble porter ses fruits.

Source : lehalomag.com
Le retard de la France sur le Danemark en matière de gestion des déchets : mythe ou réalité ?


On espère que vous avez apprécié l’ARTICLE sur le Danemark. N’hésitez à venir en discuter avec nous dans les commentaires ou sur nos réseaux sociaux.